13 sep. 2010

Action urgente - accion urgente (Andalgala Argentina)

Desde Francia y otros países de Europa, lanzan una peticion contra la mina de andalgala, catamarca, al final  del mail està en castellano. Si tenés amigos, o familiares en el exterior copia el mensaje y envialo.
 
Remitido por la realizadora Irene Roca, desde San Juan.
 


A participer et à diffuser sans modération !

Español abajo

ACTION URGENTE – Non au projet minier de Agua Rica (Argentine)

Envoyez un message aux autorités argentines et canadiennes pour manifester votre soutien aux habitants d'Andalgala, province de Catamarca (Argentine) et dire « Non » au projet minier d'Agua Rica.

Cliquez ici : http://aldeah.org/fr/action-urgent-non-au-projet-dexploitation-miniere-dagua-rica-andalgala-argentine

Cette première semaine de septembre marque l'expiration de l'ultimatum lancé par les habitats d'Andalgala (Province de Catamarca, Argentine) à l'entreprise canadienne Yamana Gold pour qu'elle se retire de la ville. Les habitants d'Andalgala, qui souffrent déjà des impacts de l'exploitation minière Bajo de la Alumbrera, située à 35 kilomètres de la ville à vol d'oiseau, sont, dans leur grande majorité, en total désaccord avec les projets miniers en cours de lancement, dont celui d'Agua Rica (projet d'exploitation de cuivre, d'or et de molybdène, à 16 km de la ville), celui de Filo Colorado (exploitation d'uranium, à 9 km) et tous les autres projets de prospection minière qui recouvrent la quasi-intégralité de la superficie de la ville (l'un d'entre eux, dénommé Pilciao 16, se trouve sous la place principale !).

Les voisins autoconvoqués d'Andalgala, qui, depuis le 14 décembre 2009, ont formé une assemblée permanente (l'assemblée de l'Algarrobo), ont été brutalement réprimés le 15 février par la police et l'infanterie. Aujourd'hui, nombre d'entre eux sont prêts à donner leur vie afin d'empêcher ces exploitations destructrices. Le risque d'une nouvelle répression est réel. Aujourd'hui, plus que jamais, il s'agit de démontrer aux autorités et à l'entreprise Yamana Gold, qu'il n'existe pas à Andalgala de « Licence sociale » (l'accord de la communauté) pour l'activité minière.

La participation de chacun d'entre vous est importante, non seulement pour affirmer votre soutien aux auto-convoqués d'Andalgala, mais aussi pour montrer que depuis l'Argentine, depuis l'Amérique du Sud, et depuis le monde entier, nous sommes préoccupés et concernés par ce qui va se passer à Andalgala lors des prochains jours.

Non à un second 15 février !

Merci pour votre soutien et votre participation ! Interpellons les autorités argentines concernées et l'équipe dirigeante de l'entreprise Yamana Gold en leur envoyant un courrier électronique : http://aldeah.org/fr/action-urgent-non-au-projet-dexploitation-miniere-dagua-rica-andalgala-argentine

Appel de l'Assemblée de l'Algarrobo

Agua Rica Yamana Gold est une entreprise multinationale aux capitaux majoritairement canadiens qui projette de s´installer sur le Nevado Del Aconquija (sanctuaire de la nature, essence de notre culture et source d'eau), à seulement 16 km du centre de la ville d´Andalgala.

Les voisins autoconvoqués de Andalgala disent  "Oui à la vie et Non à l´industrie minière"
En Catamarca, une province du Nord-Ouest argentin, nous connaissons déjà les effets néfastes de l´industrie minière : après 15 années  d´exploitation, la mine Bajo la Alumbrera, avec ses 2 km de profondeur, ne laisse derrière elle que promesses, déceptions, destructions, maladies, corruption … et contamination.
 
La souffrance d'un peuple pour l´enrichissement d´un petit nombre… 
Entre le Chili et l´Argentine, sur la Cordillère des Andes - système de captation de l´eau douce, fondamental pour l´écosystème mondial -, on compte près de 600 projets de mines à ciel ouvert risquant de saccager les montagnes, les cours d´eau, mais aussi les glaciers. L´Assemblée El Algarrobo d'Andalgala s´oppose à ces projets pour défendre l´eau, de véritables sources de travail, les économies régionales, les cultures locales, ainsi que les droits de la nature et de l´homme.
Les gouvernements nationaux, provinciaux et municipaux, bien souvent complices des entreprises multinationales, regardent du côté opposé parce qu'ils font des affaires ! Loin de défendre le peuple, en recourant à la violente d'Etat, ils criminalisent les protestations. En respectant la devise « diviser pour mieux régner », ils affrontent les voisins auto-convoqués, les familles et le peuple.

 L´eau est un droit de l'homme! Qu'Agua Rica- Yamana Gold s en aille! Assez de cette industrie minière polluante et destructrice ! Participez à cette campagne à nos côtés. Merci.

http://aldeah.org/fr/action-urgent-non-au-projet-dexploitation-miniere-dagua-rica-andalgala-argentine  

 

 

ACCION URGENTE – TU PARTICIPACION ES IMPORTANTE!!!

Envía un correo a las autoridades argentinas y canadienses para manifestar tu apoyo a los pobladores de Andalgalá y decirle NO al proyecto minero de Agua Rica,  haz clic aquí  => www.aldeah.org/es/accion-no-al-proyecto-minero-de-Agua-Rica-andalgala-argentina

En la primera semana de septiembre se está acabando el plazo que dieron los pobladores de Andalgalá (provincia de Catamarca, Argentina) a la empresa minera Yamana Gold para que se retire de la ciudad. Los mismos pobladores que ya sufren los impactos de la mina de Bajo el Alumbrera, ubicada a 35 kilómetros en línea recta de la ciudad, están, en su mayoría, en total desacuerdo con los actuales proyectos mineros, entre los cuales el proyecto de Agua Rica (explotación prevista de cobre, molibdeno y oro, a 16 km), el de Filo Colorado (explotación de uranio, a 9 km) y otros proyectos de cateo que abarcan la integralidad de la ciudad (uno de ellos, denominado Pilciao 16, se ubica bajo la plaza principal!). Los vecinos preocupados por la problemática que, desde el 14 de diciembre, formaron una asamblea permanente (Asamblea el Algarrobo) han sido brutalmente reprimidos el 15 de febrero pasado por la policía y cuerpos de infantería.  Hoy, muchos de ellos están dispuestos de dar su vida para impedir las operaciones mineras. El riesgo de una nueva represión es real. Hoy, más que nunca, se trata de demostrar a la empresa y a las autoridades que no existe en Andalgalá la licencia social para la actividad minera. La participación de cada uno de ustedes es importante no solo para manifestar su apoyo a los vecinos de Andalgalá, sino que también para demostrar que desde otros lugares de Argentina, de América latina y del mundo estamos preocupados y pendientes de lo que va a suceder en Andalgalá los próximos días. Tratemos de impedir otro 15 de febrero!

Gracias por tu preocupación y tu participación. ENVIA UN CORREO A LAS AUTORDIDADES : www.aldeah.org/es/accion-no-al-proyecto-minero-de-Agua-Rica-andalgala-argentina

Por favor, REENVIA ESTE CORREO A TUS CONTACTOS

Un abrazo

www.aldeah.org

 

 




--
Monica Caicedo
06.23.35.38.05




--
Mónica Baeza
www.comunicacionpatagonica.blogspot.com

No hay comentarios.:

Publicar un comentario